NATUR'HOME

Romarin à Cinéole



Etymologie : Du latin marinus : marin, de mer et ros : la rosée (le romarin poussait en bord de mer).

Histoire : Marie, en sortant de l’étable, aurait déposé sa cape sur un buisson de romarin ; les fleurs seraient devenues bleues. Pour les jeunes mariés, il était supposé apporter fertilité, confiance et fidélité.

Les Romains l’utilisaient pour conserver les aliments et il connait toujours un franc succès comme aromate en cuisine.

Au Moyen-âge, le romarin faisait partie de l’herbularium ou jardin des simples réservé aux plantes médicinales. Au XVIème siècle, un ange (ou peut-être un moine) aurait soufflé à la Reine de Hongrie qui souffrait de rhumatismes la recette d’un alcoolat de romarin, qui devint « l’Eau de la Reine de Hongrie » ; cet élixir contribua, d’après la petite histoire, à lui préserver beauté et santé et il eut une renommée exceptionnelle jusqu’à ce que l’Eau de Cologne le remplaçât. Les autres appellations du romarin sont : herbe aux couronnes, herbe des troubadours, rose marine, rosée de la mer, encensier.

Famille botanique : Lamiacées
Partie utilisée : Les sommités fleuries
Origine : Tunisie, Maroc, Afrique du Sud
Obtention : Distillation à la vapeur d’eau

Constituants :

  • 1,8 cinéole : 40 à 42 %
  • Alpha-pinène : 13 à 15 %
  • Camphre : 5 à 10 %
  • Camphène : 5 à 6 %

Propriétés :

  • Anti-infectieuse (bactéricide, antifongique, antivirale)
  • Expectorante, mucolytique

Indications :

Infections respiratoires (rhume, sinusite, encombrement bronchique), infections diverses (mycoses cutanées).

Précautions d’emploi particulières :

La présence de camphre, de 1-8 cinéole et d’alpha-pinène dans cette huile essentielle en limite l’usage aux :

  • Adulte et enfants de plus de 12 ans
  • Personnes non asthmatiques

Cette huile essentielle est irritante pure sur la peau. Il est indispensable de la diluer dans une huile végétale pour toute application cutanée.

Elle ne doit pas être utilisée seule dans un diffuseur électrique à jet d’air sec. Il est recommandé de lui associer en quantité importante une huile essentielle ou une essence de citronnier ou une huile essentielle ou une essence de pamplemoussier.
Les inhalations humides sont contre-indiquées.
La voie cutanée diluée est le mode d’utilisation recommandé pour limiter les toxicités et potentialiser l’efficacité.
L’utilisation par voie orale est déconseillée.

Conseils d'application :

Encombrement des voies respiratoires (bronches) : Adulte / Voie cutanée diluée (voie principale) / Mélange à 15%

Versez 45 gouttes soit 3 ml d’huile essentielle de romarin officinal à 1-8 cinéole et 23 gouttes soit 1,5 ml d'huile essentielle de pin sylvestre puis complétez avec de l’huile végétale de macadamia dans un flacon gradué jusqu’à la graduation 30 ml.

Puis mettez 10 à 20 gouttes ou « une petite noisette » du mélange en application sur la poitrine, un avant-bras 2 à 4 fois par jour pendant 5 à 6 jours.

Le petit plus :

  • L’huile essentielle de romarin à cinéole est tonique et rafraîchissante
  • Cette huile essentielle est agréable et efficace en voie respiratoire

L’huile essentielle de romarin à cinéole est citée pour les massages du dos et des zones musculaires mais aussi pour les onctions du thorax en cas d’affections respiratoires.

Huile Essentielle BIO de Romarin A Cinéole - 10ml